AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Entrainement et palabres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Inwë
Samildanach

avatar

♦ Peuple : Elfin, avec des origines un peu mystérieuses.
Nombre de messages : 34

MessageSujet: Entrainement et palabres   Lun 21 Mai - 23:56

Inwë se regardait dans le miroir, attentivement, longuement.
Elle effleura du bout des doigts la trace jaunâtre que laissait son coquard à l’œil, qui s’effaçait tout doucement, et qui était déjà bien moins voyant. Tout comme la marque sur son bras s’atténuait, mais elle, elle n’était pas vraiment visible de tous, vu qu’elle portait des manches longues. Elle avait aussi un énorme hématome bien moche, sous son sein gauche qui disparaissait plus lentement encore que son coquard. Le jour qui avait suivi sa dispute avec son frère, ce dernier s’était excusé avant même qu’Apa ne le lui demande. Elle avait sentit qu'il ne les pensait absolument pas, alors elle avait décidé de les refusées, purement et simplement. Il avait grogné, Rhys n'avait rien dit. C'était à elle et elle seule de pardonner ou non à son frère. Elle avait décidé que non, et ne saurait pas si elle le pourrait un jour. Altariel avait tout de même eu ce qu'il voulait, une punition plus légère de la part de leur père. Elle, n'avait rien dit sur les véritables raisons de leur dispute.
Quoi qu’on en dise, c’était toujours son frère, elle n’avait pas dénoncé ses activités à leur père alors qu’elle aurait pu, mais à présent, elle ne ferait plus rien pour le couvrir, elle n’attendrait plus avec de quoi le soigner parce qu’elle savait qu’il s’était blessé. C’était finit, il lui avait bien fait comprendre et elle lui avait montré qu'elle comptait ne plus se mêler de quoi que ce soit.  

Elle avait passé plus de dix jours à se coiffer avec ses cheveux tombants sur l’œil qui portait le coquard, et à faire attention à ne pas relever ses manches, pour éviter qu’on ne remarque. Même si en fait tout le monde l'avait remarqué, que sa soit ses oncles et tantes, ou les hommes d'Uriel, ou les clients de son père, ou quiconque la croisait. Tryrsha l’avait vu, bien sûr, et elle avait eu toute la peine du monde à le calmer pour qu’il n’aille pas rendre la monnaie de sa pièce à Altariel. L’orc avait un peu le sang chaud quelques fois. Elle lui avait expliqué qu’elle avait bien répondu elle-même et qu’elle ne souhaitait pas remuer le couteau dans la plaie. Il avait dit qu’il n’aimait pas du tout le fait qu’elle soit la seule avec des marques visibles et qui avait l’air de s’en vouloir, mais elle lui appela alors les pouvoirs de métamorphe de son frère et son caractère. Inwë avait enchainé en demandant à Tryrsha s’ils ne pourraient pas officialiser leur relation, après tout ça faisait un moment à présent, il faudrait le dire. D’autant que certain de ses oncles et tantes avaient des doutes, ou savait certainement. Ils en parleraient plus tard avait-il dit, pas très sur de lui.
Elle ne savait pas quoi faire de cette réponse, elle espérait qu'il se décide enfin.

L’elfin fit la grimace en se disant qu’elle en aurait encore pour une bonne semaine et demie de marques visibles, au moins. Il fallait qu’elle apprenne des sorts de guérison, ça lui serait utile maintenant et plus tard, lorsqu’elle et Adma voyageraient. Elle pourrait demander aux guérisseurs dans les gardes. Elle grava ça dans un coin de sa tête et ouvrit le pot de pommade, en mit sur un doigt et l’appliqua sur la marque.
Le contact était frais et onctueux, ça lui fit du bien, elle en soupira d'aise. Une fois la pommade absorbée par la peau, elle se dépêcha de finir de s’habiller. Essayer de maquiller la marque ne servirait pas à grand-chose, elle transpirerait plus tard et prendrait une douche. Puis quand elle avait essayé le résultat avait plus donné envie de détailler son visage qu’au naturel, surtout qu'elle n'avait pas du tout l'habitude de se maquiller.  
Un pantalon en toile épaisse et résistante de couleur noire, un haut de la même couleur aux manches courtes et larges, avec en dessous un haut crème aux manches longues plus proches de ses bras. Des protèges poignets en cuir, des coudières et des genouillères du même matériau, et ses cheveux retenus par un bandeau en tissu couvert d’un cuir résistant sur le dessus. Elle était fin prête à aller courir et puis à aller s’entraîner avec Uriel ce matin. Elle enchainerait sur le briquage et l’entretien des armes et de l’armure de son Tonton, continuerai sur un déjeuner tardif chez Fin’ –tardif pour avoir une chance de déjeuner avec Tata Cer’ril et Tata Fin’, qui auraient donc moins de travail- et cet après-midi elle courrait encore un peu, seule, ferait quelques passes, lirait le nouveau numéro du Fol’Fae, elle irait peut-être même regarder les vitrines. Et elle devrait retrouver Tryrsha près des jardins suspendus qui finirait son travail chez le verrier. Ils prendraient peut-être leur premier verre chez Tata Fin’ avec de la chance. Elle croisait les doigts. A la fois pour qu’ils y aillent, mais aussi pour que cette petite officialisation masquée soit bien prise. Il était tout de même plus vieux qu'elle...

Apa était à la porte, entrain de finir de se chausser pour aller travailler, apparemment très motivé à le faire, vu comment il grognait contre ses lacets. Inwë profita du fait qu’il était baissé pour poser sa main sur son dos et se servir de lui comme appuis pour enfiler rapidement ses bottines, puis fit un bisou dans les cheveux blancs.


-A ce soir Apa !

La jumelle souffla un peu de vapeur, preuve qu’il ne faisait pas très chaud, enfin encore moins chaud que d’habitude. Après s’être frottée les mains, elle alla vers l’ilmarin d’Uriel en faisant de petites foulées. Bien lever les genoux pour ne pas trop se fatiguer, respirer au rythme de sa course, réussir à quand même profiter du paysage. Ce n’était pas une course de vitesse, mais de l’endurance, elle pouvait s’échauffer un peu comme ça. Faire sur quelques mètres des talons-fesses pour travailler tous les muscles. Puis repartir sur du levé de genoux.  

Tout doucement elle arriva à la porte de chez Uriel et toqua contre le bois, tout en continuant à faire du sur place, pour ne pas refroidir ses muscles. Lorsque la porte s’ouvrit sur Uriel, elle lui offrit l’un de ses plus radieux sourires matinaux.


-Salut tonton ! Tu es prêt ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Entrainement et palabres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» Demande de rp d'entrainement avec une personne connaissant le rokushiki
» entrainement jedi
» l entrainement de genk
» [hors de la cité]Entrainement de la milice
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: Royaumes du Nord :: Inwerin :: Celebalda Capitale Elfique :: Quartiers Suspendus :: 9bis de l'allée des Arqueni-
Sauter vers: