AccueilGalerieFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Archives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Mer 9 Avr - 14:55

D'un coup, les lumières s'éteignirent...
_Hein ?! Quoi ?!
Il avait du mal à respirer, et sentait qu'on le forcé à rentrer dans quelque chose de petit. Un sac peut-être ? Il se mit à se débatte du mieux qu'il pouvait, mais un coup violent vint le percuter et l'assommer nettement. Il revenait lentement à lui, lorsque le deuxième coup vint le percuter. Comme dans un rêve, il volait. Porté par les nuages... Il avait mal à la tête. Il ne pouvait pas trop bouger, ni ses bras, ni ses jambes. Puis il se souvenu de quelque chose... Quelque chose de vague... "Un sac ?" Il se mit à se débattre frénétiquement ou du moins, du mieux qu'il le pouvait.

_"BOOOARGH !"

Il sentit de la main afin de trouver sa botte gauche, de laquelle il retira une petite dague qu'il utilisa pour se libérer du sac. Là, devant lui, se trouvaient deux femmes.

_"huh ? Quoi ?"
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Lun 21 Avr - 2:30

Akako secoua la tête en signe de dénégation.
« Pas une massue, une batte, j’ai trouvé ça chez un antiquaire du coin. D’après lui cette batte aurait des vertus magiques, mais je n’en crois pas un traître mot, il a dit ça pour la vendre c’est t.. Aaaah ! »
La réincarnée poussa un petit cri effarouché en sentant le sac, déjà bien lourd, ployer sous ses bras avec force secousses et crier à la fois.
« Mais ça va pas ?! » Vociféra-t-elle en agrippant les pans du sac du mieux qu’elle pouvait afin de ne pas le laisser tomber. Le sac comme ce qu’il contenait.
Puis.. Tilt. C’est vrai que c’est nous qui avons des pratiques peu orthodoxes en effet, débarrassons nous vite de ce loustic bagarreur.
Mais avant qu’elle n’ait eu le temps de porter ledit sac dans son lit à l’aide de Jezebel, le contenu fit une grandiose apparition en déchiquetant le sac juste sous leurs yeux. L’homme avait l’air tout hébété, sûrement le contrecoup de l’alcool, abrutissant à souhait.
Plantant une main sur sa hanche pour ne pas avoir l’air de se laisser démonter, Shiru pointa de l’autre main la direction du lit dans la pénombre, heureusement, Jezebel qui pensait à tout avait allumé une lampe sur la petite table qui pouvait servir de bureau. D’autres loupiotes teintaient la chambre de couleurs tièdes, flamboyant dans la nuit noire du dehors, l’auberge portait bien son nom, il y avait des bouts de lumière partout !
Relevant le menton, la réincarnée s’approcha de l’homme et le souleva par l’épaule pour le traîner jusqu’au lit.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Lun 21 Avr - 16:14

il se laissa porter jusqu'a lit, où il resta allongé, ne comprenant pas entièrement ce qui se passait, un léger sentiment de nausée commençait à le prendre. il eut beaucoup de mal pour se mettre en position assise, mais il y parvint finalement. La, en face de lui se tenait un femmel, rousse, *Etrange couleur de cheveux*, et une pirate...

_"Non mais ça va pas la tête ?! Qu'est-ce qui vous prend à me foutre dans un sac ?!"

Il se frottait la tête, décidément, il n'aurait pas dû crier, ça n'a fait qu'aggraver les choses, mais d'un air résolu, il fixait les deux femmes, atendant une réponse.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Mar 22 Avr - 23:18

Morte de rire devant la tete de l'homme , Jezebel ne pût se retenir d'esquisser un sourire ...

" On a trouvé ça plus pratique pour vous transporter ... c'etait sa ou on vous roulait dans un tapis ... prenez ! "

Lui déclara t elle en riant . Elle se retourna sur Akako et lui murmurra :

" si on le laissait dormir et qu'on y allait NOUS ..."
sa lui semblait une bonne idée, avoir l'aubaine d'une chambre d'hotel sans avoir a la payer etait comme un miracle pour elle .. Aussi , elle sortit de la chambre , prit la torche accrochée au mur, l'éteignit et alla assomer le patron qui dormait, par mesure de suretée .

" la ca ne craint plus rien je vous prie de me croire ... "

Informa t elle l'autre jeune femme avec un léger sourire a la vue du type qui semblait tourner de l'oeil

" Cela dit, il a pas l'air dans on assiette gusgus la-bas .. "
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Ven 25 Avr - 18:55

Shiru crispa ses épaules en pinçant sa lèvre inférieure. Aïe, pensa-t-elle.
A en juger par le vif coup de poing qu'avait assené Jezebel sur le haut du crâne de l'aubergiste, il n'était pas prêt de se réveiller avant un petit moment dans la matinée, et si c'étaient ses clients qui le réveillaient, il aurait besoin d'un bon seau d'eau froide sur la tête pour émerger et peut être calmer la douleur d'une certaine bosse.

Au moins, la pirate avait raison. Elles ne paieraient pas la nuit, c'était non négligeable !

En effet, murmura-t-elle, il est plutôt nauséeux notre gus. Je crois qu'il aurait besoin d'une bassine, par mesure de sûreté. Je vais lui en apporter une, je reviens.
Ce qu'elle fit, dénichant un bac servant de ramasse-épluchures dans les cuisines, elle le déposa précautionneusement l'ustensile aux pieds de l'homme, assis sur son lit, l'air ahuri et hébété.
Elle posa la main sur son bras et lui demanda s'il allait bien.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Ven 2 Mai - 14:30

Il se décala afin d'être hors de portée de la femme, la regardant comme si elle était folle, puis la pirate... "Aucun doute, celle là est folle..."

Il se releva, un peu plus rapidement qu'il n'aurait dû, un mal de tête le reprit, il mis la main sur la tête, puis releva les yeux, regardant les femmes à travers ses cheveux tombant devant son visage.

Il semblait prendre u air bestial, puis il cria :

"Sortez !" Laissant apparaitre des crocs dignes de ceux d'un vampire, mais se changeant lentement pour ressembler à ceux d'un loup.

Il respirait rapidement, et serrait les dents. Lentement il lui semblait perdre connaissance. Mais de plus en plus, il semblait s'énerver, puis il n'y vit plus rien.


Un sourire carnassier se dessina sur les lèvres de Largaroth, et il dit d'un ton plus calme.

"Sortez !"
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Sam 3 Mai - 16:03

La jeune pirate, nullement impréssionée par le "sortez" digne de la plus cruche des divas qui veut qu'on la laisse reposer sa pauvre voix meurtrie avant son grand récital sourit, une petite lueur de démance dans le regard ...

" Une chance qu'on aie d'autres choses a faire .."

Elle se tourna vers Shiru et lui fit signe qu'il etait peut etre temps de laisser la diva dormir , ou faire ce qu'elle voulait d'ailleur ... Elle lui fit un petit signe de la main et attendit l'autre jeune fille sur le seuil de la porte
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Sam 3 Mai - 17:35

Ah ben voyons. Pour se faire jeter c'était royal, bonjour la politesse !
Shiru lui demandait seulement s'il allait bien. Et bien il pouvait se gratter le dos avec un cure-pied puisqu'il en était ainsi, de même pour son produit anti-vomissement. Qu'il se vide donc, cette râclure ne ..
Rhaaa, il m'exaspère. Pensa-t-elle.
Elle se rebaissa et saisit la bassine, elle allait l'emporter quand elle eut soudain l'impression qu'il se calmait. Faisant volte-face, elle tomba sur les canines effrayantes qui lui recouvraient les lèvres. Mais bien sûr que ce type n'était pas normal ! C'était un emplumé du cerveau, voilà tout. Elle lui jeta la bassine dans la tronche, qui émit un son creux "bong" en atteignant la tempe de l'homme. Elle l'entendit se relever du lit une seconde fois après qu'elle eut rapidement fermé l'issue de sa chambre.

« Quel odieux personnage ! » Dit-elle en serrant les poings, l'air sévère. Je connais ce genre de comportement, et je trouve ces gens imbéciles.

Sans le savoir elle faisait référence à un lointain passé, celui qui gisait dans un autre monde, là où tout le monde la croyait morte. D'ailleurs il en valait mieux pour elle, sa survie dépendait en partie de cela, mais sa mémoire aussi, malheureusement.

Elle dévisagea Jezebel avec un air pressé : « Vite ! Courons avant qu'il ne nous décapite ! Nous n'avons que trop traîné ! »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Nuit noire chez les Lucioles.   Jeu 25 Sep - 20:07

Lorsque la joue de l'elfe entra en contact avec sa peau, Ceris sursauta et repoussa la jeune femme sur son épaule, dégoûtée.
Les deux firent de ce fait un faible écart dans la rue noire, puis se stabilisèrent.
Ses grands yeux de biche se posèrent sur un ivrogne assoupi. Durant la descente de la colline, la nuit avait eu le temps de reprendre ses droits.
L'Auberge illuminée de lanternes n'en paraissait que plus accueillante. Elles entrèrent tant bien que mal, Ceris pinçant le dos de l'elfe afin que celle-ci ne s'appuie pas trop sur elle et se tienne droite, au possible.

Ouvrant une paume magicienne, Ceris libéra quelques pièces dorées pour deux repas et une nuit à l'Auberge des Lanternes. Elle rangea sa main blanche sous la manche violine de sa cape, et raidit le fil de son corps devant le comptoir. Son regard allait et venait, maussade parmi les lueurs, tandis qu'elle évitait délibérément de poser un œil ou un mot sur Delorfiwiel qui se prenait d'affection pour elle.
Ceris soupira, et réprima un sanglot qui venait de nulle part. Habitude. Lorsque tout échappait à son contrôle, et c'était peu souvent le cas.
L'aubergiste serait surpris de la voir accompagnée, elle qui ne passait guère plus que le temps de boire un chocolat l'hiver après ses courses personnelles.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Ven 3 Oct - 23:42

Delorfiwiel dodelina de la tête puis commença à se décaler de Ceris.

-Je pense pouvoir tenir un peu debout.

Le regard fixé sur le comptoir, perdu dans le vague, l'elfe noire se concentrait d'avantage à rester debout plutôt que de savoir où elle allait aller. Le tabouret était surement encore hors de sa portée, sa tête tournait terriblement, ses yeux étaient humide, comme si elle allait pleurer. Est ce de la honte, ou bien de la fatigue, peut être des deux en fait. Delorfiwiel ne trouvait plus ses repères à cause de l'absorption vitale de Néphélim.

Le tavernier s'était approché et leva un sourcil lorsque la drow essayait de tenir debout. Il jeta un regard interrogateur sur Ceris, n'osant prendre la parole. Cette dame était tellement froide que la froisser par quelque mot que ce soit risquait de geler la taverne tout entière.

Delorfiwiel grelota quand la porte s'ouvrit, quelques personnes venaient de quitter la taverne, jetant un regard noir et rapide sur l'elfe et l'humaine.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Sam 4 Oct - 23:37

Jetant un bref regard froid tout autour de la salle, Ceris le braqua ensuite sur le tavernier et lui décocha un sourire contrit.
Il était hors de question de laisser une dame dehors, surtout par ces vents monsieur. Pensa-t-elle, relativement piquée par son air abruti.
Et si l'elfe voulait tenir debout toute seule, qu'à cela ne tienne !
Tous ces incapables, ah, et en voilà qui sortaient. Bon débarras, adieu brouhaha.
Mieux vaut écouter grincer une porte nocturne que des jacasseries pour s'endormir. Et les portes de cet acabit se trouvaient être son pain quotidien.
”Une chambre je vous prie, et montez moi un thé, ainsi qu'une bassinoire pour ma dame de compagnie, elle a attrapé froid.” Ordonna-t-elle sur un ton monocorde à l'homme derrière son comptoir.

Elle avait eu beau se résoudre à passer une nuit ici, parmi la basse classe, pour protéger sa vie et, elle ne savait pourquoi, celle de sa captive handicapée par ses soins et le phénomène inexpliqué qui avait envahi sa Maison, un frisson parcourut son dos, lui criant de se retirer ailleurs.
Mais à l'extérieur, le froid régnait.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Dim 19 Oct - 12:13

Largaroth reprit conscience dans sa chambre, il ne se souvenait pas vraiment des détails de la nuit dernière, simplement quelques images floues qui disparaissaient à peine il essayait de distinguer les formes.

Il se leva et prit rapidement ses affaires pour partir en vitesse, cet endroit commençait à lui donner un mal de crâne.

Il entrouvrit la porte afin de surveiller le couloir, il avait quelques expériences avec des nuits totalement vides de souvenir. Et généralement ses actions déplaisaient à quelqu'un.
Le couloir était vide, il sortit le plus rapidement possible, et se dirigea à toute vitesse vers la porte. Une fois dehors il prit refuge dans une ruelle sombre à l'abri des regards pour prendre une goulée d'eau avant de procéder à l'escalade du mur en face de lui afin d'avoir une meilleur vue des rues et de la ville pour choisir son chemin de fuite.

Son chemin choisit, il parcoura une partie de son chemin sur les toits des bâtiments, avant de descendre dans les rues bondées de marchands et de citoyens.


(suite à venir dans Rues et Grande Place de Baradtaur)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Jeu 29 Jan - 15:43

Delorfiwiel chancela mais réussit à se stabiliser sur ses jambes fatiguées. Elle posa sa main sur son front et frotta ses yeux avec l'autre. Ses sens troublés la désorientaient encore, elle savait où elle était mais elle n'arrivait pas à le retenir dans sa tête, comme si toutes ses pensées s'échappaient immédiatement d'un vide béant.

-Pourrais je avoir un verre d'eau s'il vous plaît? J'ai la gorge qui me fait souffrir.

Le tavernier s'exécuta et lui tendit un grand verre d'une eau à la netteté plus qu'approximative. Delorfiwiel s'en empara fébrilement, sa main tremblait, menaçant de faire tomber le verre. Elle approcha ses lèvres desséchées et commença à boire difficilement, de l'eau goûtait de son menton, l'elfe noire n'arrivait plus à boire correctement. Encore une fois, sa fierté était mise à mal, être devenue une telle loque l'affolait. Si sa curiosité n'avait pas été aussi forte, elle serait resté à la bibliothèque. Tout ceci ne serait pas arrivé...

Elle regarda Ceris, le visage de cette horrible femme flou la fixait comme si c'était une curiosité aberrante.

-Pouvons nous monter maintenant? Je dois me reposer rapidement. Demain, je devrais pouvoir partir pour ne plus vous poser de problèmes. Vous pourrez vivre votre petite vie tranquille après...
Revenir en haut Aller en bas

Geneus
Assassin

avatar

Nombre de messages : 25

MessageSujet: Re: Archives   Jeu 30 Avr - 19:23

Geneus regarda Skye se faire étreindre par la gamine qui venait de se faire agresser, puis il alla vers elles. La gamine se détâcha rapidement de Skye, et cette dernière, après avoir fait remarqué à un client qu'effectivement la nourriture venait à pied. La gamine le regardait, les joues un peu rouges, l'air un peu gênée et impressionnée.
-M-merci...

-C'est mon travail.
Il retourna derrière le comptoir, la jeune fille semblait toujours aussi gênée, mais un peu déçue aussi. Que dire, il préférait l'expérience, et les blondes. Il ouvrit la caisse pour ranger l'argent. Il regarda Leborcham content d'avoir enfin son petit déjeuné, et déposa les pièces là où elles devaient être. Il s'arrêta sur le chemin de son travail et regarda par terre. Il avait vu un truc noir ? Non, pure imagination surement. Il retrouva livres et feuilles... Et constata qu'il n'avait plus de café.
Allant chercher le ravitaillement, il remarqua qu'il n'avait pas aussi imaginé qu'il aurait cru. Un chat noir, enfin un très jeune chaton, était entrain d'essayé de chiper ce qui cuisait dans la poèle.
-Qui t'as invité toi ?

Il l'attrappa par la peau du cou et le porta à hauteur de ses yeux. La boule de poil semblait paniquer, et regardait partout comme si un ange allait arriver le sauver. Puis ce fut un échange de regards, les yeux du petit animal devinrent tout brillants, gros, et d'une toute petite voix il miaula. Totalement mignon et attendrissant.
-Qui espère tu rendre gaga avec tes yeux pleurnichards ? Skyyye, j'ai de quoi faire un demi steak à midi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Skye
Aubergiste

avatar

♦ Peuple : Lios
♦ Métiers : Chanteuse et musicienne, ancienne prostituée.
♦ Localisation en Inwilis : Hitokage, généralement dans la grande salle de son auberge
Nombre de messages : 36

MessageSujet: Re: Archives   Dim 3 Mai - 23:11

L'aubergiste s'était assise à la table de Leborcham, qui lui parlait d'une nouvelle pièce qu'il avait écrite. Il espérait bien que celle-là, elle aurait droit à un succès digne de son talent d'auteur. La lios l'écoutait attentivement, elle avait déjà joué la comédie pour lui, avant d'avoir été achetée par Zephur. Elle avait aussi bien vu, que la jeune fille que son courageux videur avait sauvé, avait vu ses espoirs brisés.
Geneus l'appelait, lui parlant de steak.

Skye s'excusa auprès de Leborcham, et gagna la cuisine. Elle regarda ce qu'il tenait dans la main. Un chaton, tout noir, avec de grands yeux, qui piaulait de mécontentement.
-Geneus !
Elle regarda en suite l'assiette de bacon et de lard frits, puis le chat, et encore une fois l'assiette.
-Ouh, le vilain chenapan ! C'est pas très gentil de vouloir chiper le repas des autres, et ça n'est pas très poli de rentrer sans permission dans ma cuisine.
Ce faisant, elle avait pris la boule de poils dans ses bras, et lui grattouillait le derrière des oreilles. De sa main libre, elle attrapa du bacon qui n'est pas cuit, qu'elle mis dans une assiette.
Elle déposa le chaton et l'assiette par terre.
-Mange choupinou, ici on trouve toujours quelque chose si on est dans le besoin.
La jeune lios le gratifia d'une autre caresse, avant de se relever. Geneus la regardait.
-Quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Lun 4 Mai - 9:48

J'allais devenir un steack ? Le chaton que j'étais s'agita en miaulant. Je me battais tout les jours pour vivre, survivre même,et enfin trouver une vie meilleure, ce n'était pas pour terminer dans l'assiette d'une client d'auberge. La dénommée Skye arriva et eu un air scandalisée en me voyant, croyant peut-être que monsieur Tresse Noire, qui s'appellait Geneus, m'avait ramené ici uniquement pour me faire manger.
Rapidement elle comprit en voyant la viande, et me disputa d'une manière que je trouvait peu convaiquante. C'était même extrèmement peu convainquant car elle m'avait prit dans ses bras et me grtouillait délicieusement l'oreille. Mon poitrail vibra de plaisir, et moi je bougeais la tête, dirigeant ses doigts aux endroits les plus sensibles. là, derrière l'oreille droite, c'était parfait. Cette aubergiste était adorable.

Puis elle me posa au sol, puis une assiette avec du bacon pas cuit. Franchement, j'aurais préféré du cuit, mais là ce morceau me semblait être le paradis, et puis je n'avais pas envore les moyens de jouer les difficiles. Redressant mon petit postérieur sous la carresse, je miaulait une fois en remerciement puis alla renifler le morceau de viande, pour mordre dedans avec vigueur. Mes pattes me servaient bien, j'agrippais la viande avec, pendant que je machouillait un morceau de bacon qui voulait pas se détacher. Tirant vers l'arrière, le morceau céda enfin, et moi je me retrouvait avec un lambeau de viande dans la gueule, et les quatre fers en l'air.
J'avais vraiment tout du chaton, la taille, l'allure, et la manière pataude de faire parfois. J'avalais mon morceau, et alla m'attaquer au reste d'un apétit féroce. En haut, Tresse Noire avait une drôle de tête.
Revenir en haut Aller en bas

Geneus
Assassin

avatar

Nombre de messages : 25

MessageSujet: Re: Archives   Lun 4 Mai - 11:27

Skye arriva, et fut scandalisée. Elle croyait peut-être qu'il avait ramené ce chaton juste pour le faire frire, ou qu'il pensait réellement ce qu'il venait de dire. De toute manière, il ne devait pas y avoir suffisament de viande sur ce petit machin pour satisfaire un estomac. L'assiette de bacon atirra l'attention de Skye, et elle comprit au bout de quelques regard. Geneus la laissa prendre le petit chat, qui l'avait fait craquer elle. Elle le "disputait" en le carressant, l'air plutôt... Charmée et gâteuse envers le chaton qui se donnait à coeur joie en ronronnant joyeusement. Comment le demi-steack pouvait-il comprendre que c'était pas bien de piquer dans les cuisines, si c'était dit sur ce ton. Et surtout comment un animal pouvait comprendre tout ce qu'on disait.

Les bras croisés, l'air blasé, il la regardait donner à manger à la boule de poil qui en était toute contente. Il avait eu ce qu'il voulait ce chat, à manger et il avait rendu gaga quelqu'un. Le "choupinou" avait l'air plutôt maladroit, et Geneus se demanda si la viande serait pas trop volumineuse pour le mini chat qui se battait avec pour la manger. Il regarda Skye, qui lui demanda "Quoi ?", et soupira un peu. Skye avait peut-être eu l'air ridicule, mais entre elle et le chaton, c'était elle qui gagnait.
- Non rien. Tu es juste adorable, bien plus que cette boule de poils noire, mais peut-être un peu trop gentille avec non ? Après il va élire domicile ici.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Skye
Aubergiste

avatar

♦ Peuple : Lios
♦ Métiers : Chanteuse et musicienne, ancienne prostituée.
♦ Localisation en Inwilis : Hitokage, généralement dans la grande salle de son auberge
Nombre de messages : 36

MessageSujet: Re: Archives   Mar 5 Mai - 14:41

Elle plissa doucement les yeux, laissant un sourire s'épanouir sur ses lèvres. Laissant totalement le chaton, elle s'approcha, en ondulant un peu des hanches de Geneus, avant de l'enlacer. Elle glissa ses mains jusqu'en bas du dos de celui-ci, se collant avec délice contre son torse. Skye leva la tête pour le regarder. La lios détailla une fois de plus le visage de Geneus.
-Et ça changerait quoi s'il s'installait ici ? Il y a toujours des restes qu'on jette, pourquoi ne pas le lui donner, ça évite le gaspillage, et il aura le ventre plein... Ne me dis pas que tu es jaloux d'un pauvre petit chat ?

Une étincelle de malice passa dans ses yeux. Elle dégagea ses bras, et attrapa le visage de Geneus entre ses mains. Fermant les yeux, elle soupira, et se hissa sur la pointe des pieds, avant de souffler :
-J'espère que ça apaisera ta jalousie...
Comme à chaque fois, qu'il émettait un commentaire sur un client qui lui tournait trop autour, Skye l'embrassa doucement, presque du bout des lèvres, avant de le faire à pleine bouche, jetant tout le poids de son corps sur le siens. Ce qui l'obligeait généralement à la tenir, si non, les deux tomberaient à la renverse.
Elle aimait ses bras autour d'elle, ses mains, parfois couvertes de taffetas à cause des petites brûlures qu'il se faisait pendant ses expériences, la sensation du tissus de ses toges râpant contre sa peau... Ses lèvres quittèrent très lentement celles de Geneus.
-Ah... si je continue, je pense que je ne vais pas pouvoir m'arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Geneus
Assassin

avatar

Nombre de messages : 25

MessageSujet: Re: Archives   Lun 11 Mai - 12:42

Elle arrivait, la démarche ondulante et alléchante, puis elle passa ses bras autour de lui, et laissa ses main glisser dans son dos. De son coté, il fit glisser ses mains sur les épaules, frôla sa poitrine, avant de mettre ses mains sur ses hanches. Lui, jaloux, et d'un pauvre chaton tout noir qui ne savait pas tenir sur ses pattes pour manger ? Peut-être. Il savait qu'elle avait une manière très spéciale d'apaiser ses jalousies, manière qui donnerait à n'importe qui l'envie de se montrer jaloux du monde entier en sa présence.
Il enlaça plus fermement sa taille, alors qu'elle se jetait délicieusement contre lui, empêchant l'instabilité de les faire tomber à la renverse. Un de ses bras remonta au milieu du dos pour essayer de la faire venir encore plus contre lui, comme s'il voulait qu'elle se fonde en lui. Le baiser s'interrompit très doucement, comme si l'envie de l'arrêter n'y était pas, ce qui était bien le cas.

Il lui sourit, regardant ses yeux couleur mer et tout les autres traits de son visages qui formaient un ensemble doux et beau. Comment ne pouvait-il pas vouloir la gardr pour lui tout seul, non seulement elle était belle, mais aussi avec lui elle pouvait avoir une conversation interressante, et puis, il s'était tellement attaché à elle.
-En d'autres circonstances j'aurais fais exprès de continuer, mais tu as une auberge à tenir. Et puis je pense que Demi-steack-choupinou va avoir soif.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Mer 13 Mai - 11:01

Je terminais la moitié de la viande, puis posais mon petit postérieur sur le sol. Ma bedaine était toute gonflée, ça m'avais fais du bien, même si je savais que ça ne durerait pas si je reprenait ma vraie forme, mon estomac de chaton n'était pas le même que cela de moi avec des jambes et des bars. Tresse-noire et la gentille aubergiste semblait très proches, vraiment proches même. Je les regardais s'embrasser, assit sur le sol avec les pattes arrières un peu écartées, mon ventre un peu bombé par le repas, les pattes de devant me tenant de manière stable et ma queue remuant avec lenteur derrière moi. Je les enviais, tout les deux, moi la seule étreinte que je connaissais c’était celle de mes clients, qui n’avaient d’envie que pour eux même et qui se fichaient éperdument de savoir si j’aimais autant qu’eux ce qu'ils me faisaient. Mon coté succube me faisait ressentir de la satisfaction, un peu de plaisir même, mais sûrement pas autant que si j’étais serré par des bras aimants. Enfin, c'était mon "métier", je n'avais pas vraiment le choix que de subir.

Mes oreilles se baissaient, se couchant sur les cotés et je regardais sur le sol, las et triste. Je n’avais plus un sous en poche, et je sentais que bientôt le manque se ferait ressentir. Dans les moment comme celui présent, où j’étais suffisamment clean pour être tout à fait lucide, et pas encore assez pour trembler et me sentir vide, je savais que j’avais un peu trop augmenté ma consommation comparé à mes ‘‘revenus’’. Mais quand j’essayais de réduire, je ne supportais pas l’effet que ça me faisait, et au bout de quelques jours, c’était repartit de plus belle, dans ces cas là j’essayais de me convaincre alors que, de toute manière, ça ne pouvait rien me faire de trop méchant et qu’au moins grâce à cela j’avais l’impression d’avoir une vie pas trop mal tout compte fait. Mais même en me mentant je savais que ça ne faisait que masquer pour un temps à mes yeux ma vie… Pourrie jusqu’à la moelle.

Tresse-noire et l’aubergiste s’étaient détachés, même si pas totalement décollés, et Tresse-noire parla de moi. Il m’avait attribué un nom que tout les chats rêveraient d’avoir, ironiquement parlant. Mais dans sa phrase il énonça une vérité, j’avais soif, à cause du goût salé de la viande, et j’étais fatigué aussi, mais il faudrait que je trouve un moyen d’aller vérifier si mon sac était toujours à sa place, et à la limite, aller le cacher dans le jardin de cette auberge, parce que même derrière une benne, il pouvait être trouvé, et mes seuls biens étaient dedans. J’allais me frotter un peu sur la cheville de l’aubergiste, miaulant de cette voix un peu aigue et petite qu’était ma voix de chaton. Puis je me plaçais debout, sur mes pattes arrières et posais mes patounes avant sur la jambe, sans griffer, juste en faisant celui qui jouait avec une ficelle invisible, et cherchant l’attention de la jeune femme.
Je boirais, puis sortirais chercher mon sac, et je reviendrais ici, dormir dans un coin de la cuisine, au chaud.
Revenir en haut Aller en bas

Skye
Aubergiste

avatar

♦ Peuple : Lios
♦ Métiers : Chanteuse et musicienne, ancienne prostituée.
♦ Localisation en Inwilis : Hitokage, généralement dans la grande salle de son auberge
Nombre de messages : 36

MessageSujet: Re: Archives   Jeu 21 Mai - 16:44

-Bouh, le vilain jaloux qui use du prétexte du petit chat pour éviter d'y passer...
Tout ceci n'était pas très sérieux, mais... Skye baissa les yeux pour voir le chaton noir qui tiraillait sur ses collants.
-Et en plus il t'écoute...
Elle éclata de rire, et se baissa pour prendre à nouveau le chaton dans ses bras. Elle le gratouilla sous le menton. L'aubergiste le posa à coté de l'évier, et lui mit un peu d'eau dans une petite coupelle, qui trainait dans le bac, non sans l'avoir lavée avant.
-Voila minou, tu reviens quand tu veux.

Bizarrement, elle avait l'impression que le chat la comprenait parfaitement, parce qu'il lui donna l'impression de hocher la tête. Elle le gratifia de quelques caresses supplémentaires, jusqu'à ce qu'elle entende son nom.
Elle retourna près de Geneus, et lui passa sous le nez, lui caressant le menton avec le doigt.
-Le devoir m'appelle, mais j'aimerai continuer, cette intéressante discussion, plus tard.
Skye gagna à grands pas le comptoir, roulant des hanches pour Geneus, dont elle savait les yeux joyeusement posés sur son postérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Geneus
Assassin

avatar

Nombre de messages : 25

MessageSujet: Re: Archives   Sam 23 Mai - 15:42

-Qu’est-ce que tu crois, il sait qui commande ici.
Geneus regarda le chaton qui… Lui tira la langue ? Il ferma les yeux et re-regarda la boule de poils noire. Il devait avoir rêvé, le chaton miaulait en regardant Skye s’affairer dans le bac à vaisselle. Skye avait finit de laver la coupelle qu’elle mit sous le museau du truc à poil qui se jeta presque dessus.
Son aubergiste préférée continua de caresser le mini chat, jusqu’à ce que ses devoirs d’aubergistes l’appellent. Esquissant un sourire quand elle passa en face de lui non sans avoir une petite attention à son égard il lui répondit.
-Je me ferais un plaisir de continuer de converser avec toi.

Elle agitait les hanches, sachant pertinemment qu’il la regardait, enfin la partie mouvante de son anatomie. Il regarda mini truc qui à présent se tenait sur le rebord du plan de travail en regardant par terre et ayant l’air de calculer. Un sourcil levé le Videur regarda le Demi-Steack-Choupinou qui avançait les fesses, mais pas le reste du corps ce qui donnait l’impression que l’arrière voulait passer en avant mais que l’avant ne voulait pas bouger.
-T’es pas aidé toi.
Il le chopa par la peau du cou et le posa sur le sol.
-Voila. Qu’est-ce que tu veux encore ?
Il grattait à la porte de derrière, miaulant de sa voix aigue. Geneus leva les yeux au ciel et se changea en portier pour mini machin qui renifla l’air de dehors avant d’aller dans le petit jardin.
-Et fais attention si tu te barres du jardin, manquerait plus qu’on te marche dessus.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Archives   Sam 23 Mai - 15:43

Je me faisais transporter près d’un évier, tandis que Tresse-noire parlait. Qui commande ? Je lui tirais la langue avant de me rendre compte de ma bourde et de miauler d’impatience pour faire le chaton très assoiffé, ce que j’étais sans l’être. Parfois même en étant un chaton je gardais mes réflexes humains, et vice versa, mais c’était un peu plus gênant en humain, parce que ce n’est pas tout le monde qui se léchait le dos de la main pour se laver derrière les oreilles. L’eau arrivée, j’hochais la tête pour dire que j’avais compris, deuxième bourde, et lapais le liquide frais avec vigueur. Ce n’était pas tout mais il fallait que je récupère mes affaires…
Un problème de taille se présenta –dans les deux sens du terme- la hauteur du plan de travail. Je m’approchais du bord. Oula, c’était haut, enfin surtout pour ma taille, je n’avais aucune envie de me changer en crêpe. J’avançais l’arrière, puis me ravisait, et ce pendant un bout de temps, avant que Geneus me prenne par la peau du cou et me pose à terre. Il n’était pas si nul en fin de compte. Je couru vers la porte menant à je ne savais où et la grattais en miaulant. Là encore, Tresse-noire fut gentil de me l’ouvrir. Et là il me surpris encore plus quand il me demanda de faire attention.
Il avait donc un petit cœur sensible qui battait derrière cette tête trop neutre ? Je miaulait joyeusement et sauta sur une mouche qui passa trop près de moi. La porte fermée, je regardais partout pour voir s’il n’y avait pas quelqu’un qui me voyait et reprit ma forme normale.
Heureusement que mes vêtements restaient avec moi dans ces moment là, me balader nu n’étais pas ce que j’aimais le plus. J’escaladait facilement le petit muret et allait dans la rue. Main dans les poches je partais chercher mes affaires.
Revenir en haut Aller en bas

Aubron de Mandiargues
Assassin

avatar

♦ Peuple : Métis, Lios - Sidhe
♦ Métiers : Mercenaire, Noble déchu
Nombre de messages : 27

MessageSujet: Re: Archives   Sam 31 Oct - 22:28

C'était une arrivée tardive.
Ils n'avaient fait qu'une courte pause en milieu d'après midi, et avaient mangé en selle. Conor avait atteint son objectif, et même s'il était tard, et que la ville était déjà illuminée par les lanternes, la population était encore dans les rues.
Le marché d'Aoi Shijou était bondé, et difficile à traverser, avec des chevaux. Le mercenaire avait mis à pied à terre, et avait entreprit de guider Tobin à travers la foule et les étales.
Il se revoyait, passant juste avant l'aube, comme une ombre, sa soeur enveloppée de noir, et pendant mollement dans ses bras. Il reconnu l'auberge, alors qu'elle était au bout de la rue.
Le voyage s'étend passé dans le silence, il ne prit pas la peine de parler pour expliquer où ils allaient.
Devant l'auberge lumineuse, et surtout bordées de quelques filles de joie, vendeuses de charmes. Une animation qui contrastait avec le silence naturel de la route.
-On va séjourner ici, l'aubergiste est une connaissance.
Une connaissance, c'était un euphémisme. Skye avait pris soin de Liselle pour Conor, qui n'avait pas pu rester plus de quelques jours avec elle. Elle avait été comme une sorte de soeur ainée. Et il y avait eu... ce type avec une tresse noire, qui avait été souvent là aussi.
Il détacha les sacoches de leurs selles, et les mit sur ses épaules. Un gamin avec un chapeau trop grand sur la tête, arriva pour prendre leur monture. Conor lui mit une pièce d'argent dans la main. Autant éviter de retrouver sa monture vendue au marché, même si Skye surveillait ses employés.
Il poussa la porte, jetant un coup d'oeil à la véranda, la salle avait l'air d'être peuplée pour cette soirée. Faisant passer Tobin devant lui, ils descendirent les marches, et marchèrent droit vers le bar.
La sale du bas était presque pleine, et des filles avaient été momentanément embauchées pour aider au service. Il repéra l'homme à la tresse noire, adossé à un mur. Skye était dans la partie haute, celle de la véranda.
L'ambiance était bon enfant, mais l'attitude de certains jeunes hommes, ou jeunes femmes ne laissaient aucun doute sur les activités pratiquées. Lui même en avait profité, parce qu'elle l'avait invité. Ses yeux verts se posèrent sur son protégé.
-Ce n'est peut être pas ce à quoi vous vous attendiez, mais les chambres sont propres et confortables, et la nourriture est bonne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Skye
Aubergiste

avatar

♦ Peuple : Lios
♦ Métiers : Chanteuse et musicienne, ancienne prostituée.
♦ Localisation en Inwilis : Hitokage, généralement dans la grande salle de son auberge
Nombre de messages : 36

MessageSujet: Re: Archives   Sam 31 Oct - 22:41

Chat-choupinou était parti depuis quelques semaines déjà. Bizarrement, elle avait trouvé des pièces à coté de la gamelle qu'elle laissait pour lui. Skye les avait encaissé, sans trop se poser de question, après que Geneus ait vérifié qu'il n'y avait aucun enchantement attaché au métal.
Elle s'était occupée d'une collègue mal en point pendant quelques jours, et c'était tout ce qui avait remué son quotidien. Excepté une ou deux bagarres parfois le soir.
Geneus semblait parfois un peu fatigué, mais cela n'était qu'une impression, Skye avait passé plusieurs nuits sans pouvoir vraiment dormir, après qu'elle eut accepté un client qui l'avait payé le double de ses tarifs usuels.
Ce soir le Will-o-Wisp était particulièrement animé, on fêtait l'avènement du nouveau Roi, Argental Tar-Sùrion, et la mort de Chyrrlion.
C'était plutôt une excuse pour que les petites gens se réunissent, et boivent. Une fête tout à fait normale. Un groupe d'une vingtaine de personnes fêtaient aussi un mariage. Elle connaissait la mariée, et le marié.
La lios était flattée qu'ils aient choisis son auberge. Elle avait dû embauché rapidement quelques filles pour l'aider à faire le service, ainsi que deux mômes des rues pour servir de pages. S'ils s'en tiraient bien, ils pourraient revenir travailler, ou même manger à demi-tarif. Geneus était attentif, alerte. Elle lui jetait parfois un regard ou deux, entre les différents services.

L'aubergiste remportait des chopes vides, et repassait par le comptoir. Une masse de cheveux blonds -propres- attira son oeil. La silhouette haute, massive, sculpté dans un manteau noir, était familière. Celle plus petite à coté, en revanche, l'était moins.
Elle se débarrassa de ses chopes vides, les confiant à un des deux mômes, qui faisait la plonge. Skye retourna au bar. Son visage s'illumina, un sourire énorme étirant ses lèvres.
-Conor de Watteau ! Ça pour une surprise ! Et accompagné aussi, comme la dernière fois. C'est un peu du déjà vu tout ça. Tu veux sans doute deux chambres, l'une à coté de l'autre, et deux repas ? Ne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Archives   

Revenir en haut Aller en bas
 

Archives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Noblesse du Poitou (Archives)
» Peines Alternatives : Procédures et déroulement (Archives)
» [archives] Scénario I : L'oiseau de feu
» Archives judiciaires
» Archives Plume Sagace
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inwilis :: La Fiancée du Tigre-
Sauter vers: